Focus sur les figurines Les Chevaliers du Zodiaque
par      26/12/2019 12:14:34    0 commentaires
Focus sur les figurines Les Chevaliers du Zodiaque

Saint Seiya - Les chevaliers du Zodiaque

Il est des séries que l'on n'oublie pas. Elles font parties de ces petites choses au délicieux goût de la madeleine de Proust.

Chaque collectionneur a sa gamme fétiche. Pour votre serviteur ce sera Saint Seiya, communément connu chez nous sous le titre déroutant "les Chevaliers du Zodiaque".

Pourquoi déroutant ? Et bien tout simplement parce que la référence au zodiaque est très réductrice de l'ensemble des personnages de la série. Son héros n'est-il pas Seiya de Pégase ? En fait, il est fort probable que les traducteurs aient pressenti que l'identification des téléspectateurs serait plus forte si chacun y retrouvait son signe du zodiaque et tant pis pour les détails ! Et puis en VO, les chevaliers sont des saints alors une série sur les saints d’Athéna ça sonne phonétiquement bizarre en VF ... ^^

Le manga imaginé et dessiné par Masami Kurumada a été publié pour la première fois en 1986. Le mangaka étant fan de boxe, il a conçu son histoire autour de jeunes hommes combattant sur un ring (les galaxian wars) et portant une armure inspirée d'une constellation. Une adaptation animée est arrivée dans la foulée avec un design revu et corrigé pour le lancement d'une gamme de jouets. Et quels jouets ! Une véritable révolution. Même si elles peuvent faire rire aujourd'hui avec leur look grossier, je vous assure que ces figurines étaient les star des cour de récré. En France, la série est arrivée en 1988. Au Noel suivant, les magasins étaient en rupture. Et pourtant nous n'avons par eu droit à l'intégralité de la gamme dans l'hexagone (pas de chevaliers noirs, des chevaliers d'acier et une distribution partielle des guerriers divins et des marinas).

Au début des années 90, le succès s’essouffle, l'animé se conclut par la défaite de Poséidon et la suite pourtant publié en manga (Hadès) est annulée. En étant pointilleux, on remarquera même que le final du chapitre Hadès (Elysion) est quand même vite plié dans le manga.

Hades Dieu des Enfer

Et puis les enfants ont grandi. Une vague de nostalgie revient en force au tout début des années 2000 et face à la forte demande tout d'abord alimentée par les produits pirates, Bandai décide de réagir et relance la production de figurines au même format que les vintages. Des inédits verront même le jour (des spectres, jabu de la licorne, etc ...). Et puis finalement, le format est jugé désuet et un nouveau format arrive ... Les Saint Myth cloth ! Bandai marque un point décisif en mettant d'accord les anciens et les nouveaux collectionneurs. Le principe reste le même : une figurine en plastique avec armure amovible en métal majoritairement et qui peut aussi se placer sur un socle représentant la constellation protectrice du personnage. Mais contrairement aux vintages, la figurine est plus grande (15 cm), les détails plus fins et la mobilité accrue. Le succès est immédiat et la communauté de fans enflamme son cosmos autour de la collection !

Myth cloth de Seiya V1 (version anime)

Aujourd'hui encore, la gamme perdure. Elle a même été décliné en version EX, format encore plus évolué, un peu plus grand et encore mieux conçu ! Et encore aujourd'hui, notre cosmos est à son paroxysme quand un personnage inédit vient à sortir ! Le prochain sera Queen de l'Alraune. En version EX, le guerrier divin d'Asgard Siegfried est arrivé en janvier 2020 chez nous. Hagen est arrivé cet été.

Voir cette publication sur Instagram

Siegfried et hagen version myth cloth ex

Partager cet article :

Poster un commentaire

* Nom
* Adresse mail (non publié)
   Site web (Adresse web avechttp://)
* Commentaire
Code antispam